Publié dans One-shot, Science-Fiction

Player One

Ce livre est resté dans ma PAL pendant plus d’une année avant que je me décide à le lire. Je l’ai acheté à un endroit où je ne m’attendais absolument à trouver un livre de cette qualité. Si j’ai décidé de le prendre avec moi c’est parce qu’il m’avait fait penser à mon fiancé. Ce dernier étant un passionné de jeux vidéo, ce livre ne pouvait que me faire penser à lui.

Voici ce que nous raconte la quatrième de couverture:

2044. La Terre n’est pas belle à voir. Comme la majeure partie de l’humanité, Wade Watts passe son temps dans l’Oasis, un monde virtuel où chacun peut faire et être tout ce qui lui chante. Il rêve secrètement d’être celui qui décrochera le gros lot…

James Halliday, le créateur de l’Oasis, est mort quelques années auparavant sans laisser de successeur. Pour décider du sort de sa fortune, il a créé une véritable chasse au trésor. Battre des records à Pac-Man, réciter par cœur des paroles de Devo, et trouver les failles des jeux vidéo cultes : voilà l’unique moyen d’accéder à son héritage colossal. Des centaines de personnes ont essayé, en vain. Joueurs invétérés ou grands groupes corrompus, tous s’y sont cassé les dents.

Wade se dit qu’il serait peut-être capable de relever le défi. Et il résout la première énigme.

Lire la suite de « Player One »

Publié dans One-shot, Science-Fiction

Je suis une légende

Si vous n’avez jamais entendu parler du livre, vous avez sûrement déjà entendu ce titre dans une conversation sur le cinéma. Mais si vous n’avez entendu parler ni de l’un ni de l’autre, je vous laisse avec un petit résumé:

Chaque jour, il doit organiser son existence solitaire dans une cité à l’abandon, vidée de ses habitants par une étrange épidémie. Un virus incurable qui contraint les hommes à se nourrir de sang et les oblige à fuir les rayons du soleil … Chaque nuit, les vampires le traquent jusqu’aux portes de sa demeure, frêle refuge contre une horde aux visages familiers de ses anciens voisins ou de sa propre femme. Chaque nuit est un cauchemar pour le dernier homme, l’ultime survivant d’une espèce désormais légendaire. Lire la suite de « Je suis une légende »

Publié dans Dystopie, Jeunesse, Science-Fiction, Trilogie

Hunger Games 3: La Révolte

Je n’ai pas pu m’en empêcher. Après avoir lu le deuxième, je n’ai pas résisté et j’ai sauté sur le troisième. Il me tardait trop de connaitre la suite, même si je n’avais pas trop envie que mon aventure avec les Hunger Games s’arrête là. Mais je n’ai pas réussi à prendre mon temps, j’ai dévoré ce livre.

Dans ce tome, les personnages évoluent. On peut voir que les réactions de chacun sont différentes, je trouve ça vachement intéressant. Quelques personnages perdent la tête par moments, ce qui est assez triste.

Katniss fait partie de ceux qui perdent un peu la tête au début. Elle se montre un peu égoïste et égocentrique, même si c’est le but de ne pas souffrir et de survivre, je trouve cela un peu dérangeant. Elle est toujours indécise mais moins que dans le précédent.

Je suis toujours autant amoureuse de Peeta. C’est mon personnage préféré par sa détermination et son côté attentionné. Sa situation m’a brisé le cœur, l’auteur a pris un malin plaisir à lui faire du mal, à le torturer. J’ai eu extrêmement peur pour lui, et jusque la fin.

Haymitch n’est vraiment pas un homme délicat, une vraie brute. On découvre un homme qui a beaucoup souffert et qui s’est fortement attaché à Peeta et Katniss. Ce n’est pas le mauvais bougre que j’avais imaginé, on va dire qu’il avait des circonstances atténuantes pour être aussi désagréable. On peut voir que ces deux jeunes sont tout ce qui lui restent et qu’il en mourrait si quelque chose devait leur arriver.

Mon avis n’a pas changé à propos de Gale, je le trouve toujours inutile et casse-pieds. Il m’est même devenu détestable avec ses mauvais commentaires sur Peeta. Il est très jaloux alors qu’on peut se rendre compte qu’il n’est pas vraiment amoureux. Il n’y a pas d’amour chez lui, ce n’est que de la possession. Vers la fin du livre, il dit une phrase qui prouve à quel point il n’estime que très peu Katniss.

Lire la suite de « Hunger Games 3: La Révolte »

Publié dans Dystopie, Jeunesse, Science-Fiction, Trilogie

Hunger Games 2: L’embrasement

J’ai attendu deux mois et demi avant de me plonger dans ce second tome. Je voulais savourer cette saga et non la dévorer. Cette histoire est très bien développée, il y a plein de rebondissements malgré un petit moment de lenteur. J’ai bien aimé qu’on puisse voir tous les évènements qui se passent en parallèle des « aventures » de Katniss.

Pour les personnages, mon avis n’a pas trop changé. Katniss reste fidèle à elle-même, sauf au début de ce tome où je l’ai trouvé un peu trop centrée sur elle-même. Tout comme dans le premier tome, elle m’agaçait avec son Gale. Elle jouait sur les deux tableaux, un coup Gale, un coup Peeta, puis re-Gale, puis re-Peeta et ainsi de suite. Et je déteste ça, c’est tout ce que je déteste, les filles sentimentalement indécises. Lire la suite de « Hunger Games 2: L’embrasement »

Publié dans Dystopie, Jeunesse, Science-Fiction, Trilogie

Hunger Games

Et oui, encore une fois je suis à la traine. Alors que presque tout le monde a plongé dans le phénomène Hunger Games il y a quelques années de cela, je ne m’y suis mise que récemment. Pourquoi ? Probablement par peur de ne pas apprécier l’œuvre autant que les autres, de devenir une « paria » dans le cas où je n’aurais pas aimé. Mais en novembre 2015, je me suis enfin lancée dans l’aventure. Verdict ? Absolument aucun regret. J’ai absolument adoré ce premier tome.

En voici le synopsis:

Les Jeux de la Faim ; 24 candidats pour un seul survivant, le tout sous le feu des caméras? Dans chaque district de Panem, une société reconstruite sur les ruines des États-Unis, deux adolescents sont choisis pour participer au Hunger Games. La règle est simple : tuer ou se faire tuer. Celui qui remporte l’épreuve, le dernier survivant, assure la prospérité à son district pendant un an. Katniss et Peeta sont les « élus » du district numéro douze. Les voilà catapultés dans un décor violent, semé de pièges, où la nourriture est rationnée et, en plus, ils doivent remporter les votes de ceux qui les observent derrière leur télé… Les alliances se font et se défont et Peeta déclare sa flamme pour Katniss à l’antenne. Calcul? Tout est possible, et surtout tout est faussé au sein du Hunger Games… Lire la suite de « Hunger Games »

Publié dans One-shot, Science-Fiction

Bioshock: Rapture

Bioshock: Rapture est un livre écrit par John Shirley, paru pour la première fois en 2011. La version française est sortie chez les éditions Bragelonne et a été traduite par Cédric Degottex. Avant de vous partager mon avis, je vais vous faire un petit résumé.

C’était la fin de la Seconde Guerre mondiale.
Le New Deal du président Roosevelt avait redéfini la politique américaine. Les bombardements de Hiroshima et Nagasaki avaient créé la peur de l’annihilation totale. L’émergence d’agences gouvernementales avait rendu la population méfiante. Le sentiment de liberté du peuple s’était étiolé… Et nombreux étaient ceux qui voulaient retrouver cette liberté.
Parmi eux, un grand rêveur, un immigré qui s’était tiré des abysses de la pauvreté pour devenir l’un des hommes les plus riches et les plus admirés au monde. Il s’appelait Andrew Ryan, et il avait la conviction que les grands hommes méritaient ce qu’il y avait de mieux. Alors il s’est mis en quête de l’impossible : une utopie libre de gouvernement, de censure, de restriction morale… Il a créé Rapture, la lumineuse cité sous les mers.
Mais l’utopie a été frappée d’une terrible tragédie. Voici comment tout a commencé… et tout a fini. Lire la suite de « Bioshock: Rapture »