Publié dans Dystopie, Jeunesse, Science-Fiction, Trilogie

Hunger Games 3: La Révolte

Je n’ai pas pu m’en empêcher. Après avoir lu le deuxième, je n’ai pas résisté et j’ai sauté sur le troisième. Il me tardait trop de connaitre la suite, même si je n’avais pas trop envie que mon aventure avec les Hunger Games s’arrête là. Mais je n’ai pas réussi à prendre mon temps, j’ai dévoré ce livre.

Dans ce tome, les personnages évoluent. On peut voir que les réactions de chacun sont différentes, je trouve ça vachement intéressant. Quelques personnages perdent la tête par moments, ce qui est assez triste.

Katniss fait partie de ceux qui perdent un peu la tête au début. Elle se montre un peu égoïste et égocentrique, même si c’est le but de ne pas souffrir et de survivre, je trouve cela un peu dérangeant. Elle est toujours indécise mais moins que dans le précédent.

Je suis toujours autant amoureuse de Peeta. C’est mon personnage préféré par sa détermination et son côté attentionné. Sa situation m’a brisé le cœur, l’auteur a pris un malin plaisir à lui faire du mal, à le torturer. J’ai eu extrêmement peur pour lui, et jusque la fin.

Haymitch n’est vraiment pas un homme délicat, une vraie brute. On découvre un homme qui a beaucoup souffert et qui s’est fortement attaché à Peeta et Katniss. Ce n’est pas le mauvais bougre que j’avais imaginé, on va dire qu’il avait des circonstances atténuantes pour être aussi désagréable. On peut voir que ces deux jeunes sont tout ce qui lui restent et qu’il en mourrait si quelque chose devait leur arriver.

Mon avis n’a pas changé à propos de Gale, je le trouve toujours inutile et casse-pieds. Il m’est même devenu détestable avec ses mauvais commentaires sur Peeta. Il est très jaloux alors qu’on peut se rendre compte qu’il n’est pas vraiment amoureux. Il n’y a pas d’amour chez lui, ce n’est que de la possession. Vers la fin du livre, il dit une phrase qui prouve à quel point il n’estime que très peu Katniss.

Dans ce tome, la petite Prim reprend de l’importance. C’est une jeune fille qui a grandi très vite, peut-être même trop vite. Par moment elle me semblait vraiment plus mature que sa grande sœur, bien qu’elles aient quatre ans de différence.

Il y a beaucoup trop d’autres personnages importants -comme Beetee, Finnick, Boggs, Pollux, Castor, Plutarch, etc.- mais trop pour que je parle de chacun d’entre eux. Alors je vais juste parler de deux autres personnages assez importants.

La Présidente Coin du district Treize, je vais sûrement vous paraître vulgaire, mais cette femme est une vraie connasse sous ses airs de Sainte. Elle est autoritaire et ne supporte pas que l’on s’oppose à elle ou qu’on l’oblige à faire quelque chose qu’elle ne souhaite pas, un peu comme le Président Snow qu’elle déteste tant. Elle est prête à tout pour mettre à terre le Capitole, mais vraiment à tout.

Et pour finir, le Président Snow, qui est toujours aussi horrible si vous voulez mon avis. Il est sans pitié mais a toujours été totalement honnête envers Katniss, il ne lui a jamais menti. Il est prêt à tout pour arrêter les rebelles mais surtout pour prendre sa revanche sur Katniss.

Ce livre n’a été ni trop lent, ni trop rapide, excepté pour les derniers chapitres où tout s’est soudainement précipités au point où il m’a fallu quelques minutes pour comprendre ce qu’il se passait. Je suppose que c’était un choix de l’auteur mais j’avoue avoir été prise au dépourvu.

Pendant tout le tome, chaque camp dit à Katniss de se méfier de l’autre mais même dans le camp des rebelles certains lui disent de se méfier de ses alliés. Katniss en vient à ne plus savoir en qui elle peut avoir confiance et nous également.

J’ai littéralement dévoré ce livre. J’ai eu un petit pincement au cœur en me disant que l’histoire était terminée. Mais je me console en me disant que je pourrais le relire autant que je le souhaite et pourquoi pas en Anglais un jour ! Je suis très heureuse car j’ai eu la fin que je désirais, je n’aurais donc pas à envoyer une lettre de plaintes à l’auteur ! (Je rigole bien évidemment !)

417dplk1ynl-_sx301_bo1204203200_suzanne-collins

Suzanne Collins

Pocket Jeunesse

Publié en 2011

459 pages

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s